Troubles digestifs : Essayez la phytothérapie ?>

Troubles digestifs : Essayez la phytothérapie

La phytothérapie est réputée pour soulager différents maux, y compris les troubles digestifs. Il s’agit d’une branche de la médecine employant des plantes comme remède. Le desmodium, la réglisse, la gentiane, le marron d’Inde, etc., sont utilisés pour remédier aux problèmes intestinaux comme la constipation, la diarrhée et la gastrite.

Les troubles digestifs traités en phytothérapie

Pour apaiser les douleurs de l’estomac, la gentiane est très utilisée. Cette plante est combinée avec un extrait de mélisse pour agir de manière antispasmodique et antiulcéreuse.

Par ailleurs, la réglisse et le curcuma soignent les troubles intestinaux et la gastrite. Ces deux ingrédients participent à l’apaisement des irritations et jouent en même temps un rôle antiacide. Ils sont à mélanger avec une portion de feuilles d’artichaut pour pouvoir réguler le flux biliaire.

Le desmodium régénère le foie. Il est du coup excellent pour pallier les hépatites virales.

Les hémorroïdes sont l’affection bénigne du tube digestif. Cependant, ils sont souvent douloureux, d’où la nécessité d’un traitement avec le marron d’Inde et l’hamamélis. Ces plantes possèdent des propriétés veinotoniques et décongestionnantes. Par conséquent, elles soulagent les irritations et favorisent la cicatrisation.

En cas de constipation, les feuilles d’artichaut, le curcuma et le pissenlit sont les meilleurs alliés. Ces derniers améliorent le transit tout en limitant les sensations d’inflammation au niveau des intestins. Par contre, le noyer avec son action antiseptique prévient et soulage les diarrhées.

La posologie

Il existe trois différentes modes de posologie en phytothérapie :

Posologie de charge

Elle concerne la préparation magistrale d’une plante de 10 ml (de deux cuillères à café), qui est consommée deux fois par jour pendant 2 à 3 jours. Cette prise est évaluée pour traiter les symptômes d’une gastro-entérite et autres affections très rapidement.

Posologie d’attaque

Ce mode de consommation intervient en cas de traitement à court terme, d’une colique par exemple. Une dose de 10 ml, 2 fois par jour durant environ un demi-mois est prescrite.

Posologie d’entretien

La cure d’entretien, si nécessaire dans ce cas, 1 cuillère à café d’infusion, de tisane ou autres est consommé le matin et avant le coucher au cours de plusieurs mois.

Les contre-indications

La phytothérapie peut vraiment aider à faire face aux problèmes digestifs. Il n’y a aucun doute là-dessus. Néanmoins, les propriétés naturelles des plantes ne conviennent pas à l’enfance et à la grossesse. Cette médecine douce est faite pour l’adulte, à l’exclusion des femmes enceintes.

Par contre, la fumeterre et la mélisse sont les seules plantes pouvant être recommandées à celles qui attendent un bébé. Ces ingrédients aident à limiter les nausées et les vomissements. Toutefois, il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien avant de prendre n’importe quelle solution.

La passiflore et la mélisse peuvent être utilisées pour calmer les coliques du nourrisson. Cependant, la posologie est préconisée par un pédiatre selon le poids de l’enfant.
En somme, les plantes sont les alliées du transit. D’autant plus, elles atténuent généralement les inflammations.
En cas de doute, toujours demander conseil à votre médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *